Naissance

Zoom sur les besoins fondamentaux d’un nouveau-né

À la naissance, un nourrisson a des besoins spécifiques indispensables à son développement physiologique. Encore faut-il que vous sachiez lesquels afin d’y répondre de manière adéquate. Faisons le point des besoins fondamentaux d’un nouveau-né.

Les besoins en alimentation  

Dès qu’il naît, le nouveau-né développe instinctivement des réflexes de succions. Il doit donc être mis au sein dès sa naissance si vous avez fait le choix de l’allaiter ou au biberon si vous ne souhaitez pas allaiter. Dans les deux cas, voici ce qu’il faut savoir.

A lire absolument : Chlorure de magnésium pour faciliter l'accouchement : témoignages

L’allaitement

La composition du lait maternel évolue à mesure que vous allaitez et s’adapte aux besoins physiologiques fondamentaux de votre bébé.

Au cours des 3 premiers jours après l’accouchement, les seins produisent principalement du colostrum. Cette substance de couleur jaune se compose des :

A voir aussi : Organiser une baby shower en quelques étapes

  • oligosaccharides très impliqués dans le développement de la flore qui protège la paroi intestinale ;
  • globules blancs qui participent à la fabrication des anticorps indispensables à la protection contre les infections.

Succédant au colostrum, le lait transitionnel est produit pendant 1 à 4 semaines. Il contient une part plus importante de lactose et de lipides que le colostrum, mais moins de sels minéraux et de protéines.

Après 1 mois environ, le lait transitionnel passe le relai au lait mature. Il se compose à près de 88% d’eau, avec 4% de lipides, 7% de glucides, 0,5% de micronutriments et 1% de protéines. Ces pourcentages changent à mesure que les besoins nutritionnels fondamentaux de votre besoin évoluent et sont affectés par l’alimentation.

L’allaitement devra être exclusif pendant les 6 premiers mois de votre bébé. Ensuite, vous pourrez alterner avec les biberons et les aliments.

Le lait artificiel

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas allaiter votre bébé, le lait artificiel s’impose. Il faudra l’adapter à l’âge de votre bébé comme il suit :

  • de 0 à 6 mois, le lait 1er âge ou préparation pour nourrisson ;
  • de 6 à 12 mois, le lait 2e âge ou préparation de suite.

La fréquence

Que le nouveau-né soit nourri au lait maternel ou au lait artificiel, la fréquence de l’alimentation lactée est la même. Un nouveau-né a besoin de manger jusqu’à 10 fois par jour. La fréquence diminue à mesure qu’il grandit, tandis que les quantités, elles, augmentent.

Lorsqu’il est allaité, le bébé tète jusqu’à ce qu’il soit rassasié. Au biberon par contre, c’est à vous de contrôler les doses. Il lui faudra :

  • 50 à 60 ml de lait 10 fois par jour pendant les deux premières semaines ;
  • 90 ml de lait 6 à 8 fois par jour jusqu’à 1 mois ;
  • 120 à 160 ml de lait 5 à 6 fois par jour jusqu’à 2 mois ;
  • 150 à 180 ml de lait 5 fois par jour jusqu’à 3 mois ;
  • 150 à 180 ml de lait 5 fois par jour ou 180 ml à 210 ml de lait 4 fois par jour jusqu’à 4 mois ;
  • 180 ml de lait 5 fois par jour ou 210 ml de lait 4 fois par jour jusqu’à 5 mois ;
  • 900 ml de lait 4 fois par jour jusqu’à 6 mois.

Il ne s’agit là que de références standards. Elles peuvent évoluer ou baisser en fonction des besoins de votre bébé. Prenez toujours en compte son rythme et faites-vous conseiller par votre pédiatre.

Les besoins en sommeil

Le sommeil est l’autre besoin fondamental du nouveau-né. À la naissance, un bébé a un rythme de sommeil totalement différent d’un adulte. De 0 à 3 mois, il dormira entre 15 à 20 heures chaque jour.

Ce temps de sommeil est indispensable à la sécrétion des hormones de croissance (pendant la phase de sommeil lent) et au développement de son système nerveux (pendant la phase de sommeil paradoxal). Les biberons ou les tétées doivent donc respecter ce rythme pour que votre bébé grandisse normalement.

Le temps de sommeil se réduira progressivement à partir de 6 mois, où il sera entrecoupé par des siestes, entre 3 et 4 par jour. À partir d’un an, il passera à 2 siestes par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *