Etre mère

Tomber enceinte : les 7 conseils à suivre absolument

Ça y est ! Vous vous êtes décidé à fonder une famille et vous souhaitez que votre bébé arrive dans les meilleures conditions. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici 7 conseils à suivre absolument pour tomber enceinte.

Associer votre conjoint

Si vous souhaitez tomber enceinte, vous devez absolument associer votre conjoint. Certaines habitudes de vie affectent aussi bien votre fertilité que la sienne. Il est donc important qu’il applique lui aussi les conseils pour augmenter vos chances de tomber enceinte.

A lire en complément : Restez éloigné des ondes nocives grâce au patch Faz up

Assainir son alimentation

L’alimentation a un impact sur la fertilité. Lorsqu’elle n’est pas équilibrée (qualitativement et quantitativement), elle peut entraîner des modifications au niveau hormonal et provocant du stress oxydatif. Il s’agit là de facteurs qui favorisent l’infertilité chez la femme comme chez l’homme.

À l’inverse, une alimentation saine et équilibrée permet d’apporter à votre corps les ressources nécessaires pour limiter les perturbations hormonales ainsi que l’oxydation. Variez donc votre alimentation en mangeant des légumes, des fruits, des poissons, des viandes, des produits laitiers, ainsi que des sources saines de lipides (les beurres et huiles végétales, les oléagineux…).

A lire aussi : Épanouissement maternel

Perdre du poids

Il sera plus difficile de tomber enceinte si vous êtes en surpoids. En effet, l’excès de tissus adipeux, notamment au niveau de la zone abdominale, perturbe l’équilibre hormonal. Par conséquent, les ovulations sont généralement de mauvaise qualité, ce qui réduit votre fertilité chez la femme.

Chez l’homme, le surpoids est responsable de la baisse du taux de testostérone, ce qui affecte la production des spermatozoïdes. L’obésité provoque également un dysfonctionnement des cellules de Sertoli et de Leydig situées dans les testicules. En outre, la hausse des tissus adipeux entraîne un réchauffement testiculaire supérieur à la normale, un phénomène qui affecte aussi la spermatogenèse.

Même si vous parveniez à tomber enceinte malgré votre surpoids, vous vous exposez à d’importants risques sanitaires : fausse couche, diabète gestationnel, hypercholestérolémie, hypertension artérielle, césarienne, prématurité, etc.

Pour toutes ces raisons, il est conseillé de perdre du poids pour multiplier vos chances de tomber enceinte tout en préservant votre santé et celle de votre bébé. N’hésitez pas à revoir votre alimentation et à faire du sport de manière régulière. Plus important encore, adoptez une meilleure hygiène de vie.

Arrêter le tabac

Le tabac contient plus de 4000 composés chimiques, dont plusieurs affectent le système de reproduction. Une femme qui fume a deux fois moins de chance de concevoir qu’une femme non-fumeuses, parce qu’elle s’expose à :

  • une perturbation de la production de l’hormone folliculo-stimulante qui participe à la régulation de l’ovulation ;
  • un mauvais développement du follicule ovarien nécessaire à une ovulation de qualité.

Un homme qui fume a 27 fois plus de chance d’être impuissant, puisque le monoxyde de carbone et la nicotine sont responsables de maux tels que :

  • des dysfonctionnements érectiles ;
  • la baisse du nombre de spermatozoïdes ;
  • la baisse de mobilité des spermatozoïdes ;
  • des anomalies d’ADN à cause de la mauvaise qualité des spermatozoïdes.

Réduire l’apport en caféine

Outre le café, la caféine est aussi présente dans le thé et les boissons énergétiques, dont celles au cola. Ingérée en faible quantité, la caféine n’a pas de réel impact sur la fertilité. Le taux maximal de caféine recommandé dans ce cas est de 300 mg, soit 8 cannettes de boissons au cola, 6 tasses de thé ou 3 tasses de café. À un taux supérieur, la caféine affecte la production hormonale et donc l’ovulation. Si vous essayez de concevoir, ne dépassez pas les 300 mg de caféine quotidiens.

S’abstenir de prendre de l’alcool

Tout comme la caféine, l’alcool n’a d’impact sur la fertilité qu’à partir d’un certain seuil. Si vous tentez de tomber enceinte, il est conseillé de ne pas dépasser les 14 verres d’alcool par semaine.

Si vous suivez un traitement dans le cadre d’une procréation médicalement assistée par contre, l’arrêt complet de l’alcool est nécessaire. L’alcool baisse l’efficacité des médicaments.

Éviter les sources de stress

Le stress agit de manière néfaste sur les hormones et donc sur tout le processus procréatif. Pour augmenter vos chances de tomber enceinte, il est préférable de réduire les sources de stress. Prenez un congé, reposez-vous, voyagez. En clair, détendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *