Enfants

Petite Enfance : Tour d’horizon des études possibles

Avec une population de plus en plus active, les métiers de la petite enfance connaissent une croissance au niveau des offres d’emploi, ce qui permet de trouver rapidement des débouchés professionnels. Entre crèches, garderies, centres de loisirs, hôpital ou encore à domicile, le choix du lieu de travail est très divers. Vous êtes intéressé par le secteur de la petite enfance, mais vous ne savez pas vers quel diplôme vous tourner ? Découvrez les formations qui pourront vous amener à travailler avec des enfants au quotidien.

Les métiers de la petite enfance ne sont pas donnés à tout le monde. En effet, ils requièrent de la patience et surtout beaucoup d’affection envers un petit être qui n’est pas le vôtre. Ils exigent également des compétences et des qualités diverses comme la pédagogie et un sens des responsabilités extrêmement développé. Ces métiers permettent de travailler avec des nourrissons, des bébés ou des enfants jusqu’à l’âge de 6 ans. Les professionnels de la petite enfance exercent dans le secteur public ou privé, mais peuvent aussi être embauchés directement par les parents de l’enfant.

Lire également : Urgence pédiatrique : Que faire si le pédiatre n'est pas disponible ?

Enfin, le secteur de la petite enfance permet d’accéder à une multitude de métiers en lien avec le social, l’éducation, le développement du bien-être et la santé des enfants. Mais comment accéder à ces métiers ? Bien qu’il soit possible d’exercer dans ce domaine sans diplôme, être titulaire d’une formation dans la petite enfance est un réel atout pour faciliter votre insertion professionnelle. Du CAP aux formations post-bac, trouvez le cursus qui vous correspond !

Les études possibles en petite enfance

En fonction du métier que vous voulez exercer et du niveau d’études que vous souhaitez atteindre, plusieurs diplômes sont à votre portée pour arriver à décrocher un poste dans la petite enfance.

Lire également : Quel cartable choisir pour mon enfant au collège ?

Tout d’abord, il existe le CAP Accompagnement Éducatif Petite Enfance, qui remplace l’ancien CAP Petite Enfance. Cette formation dure deux ans après la classe de troisième, ou bien seulement un an si vous êtes titulaire du baccalauréat, d’un BEP ou d’un autre CAP. Avec un programme axé sur l’éveil et le développement de l’enfant, le CAP AEPE vous fournit toutes les connaissances et compétences nécessaires pour travailler en tant qu’animatrice ou auxiliaire de crèche. Enfin, cette formation s’effectue idéalement en alternance.

Un peu plus court que la formation précédente, le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) prépare les futurs professionnels à assister des infirmières, des puéricultrices ainsi que des psychologues, dans le but d’apporter des soins à l’enfant et de favoriser son bien-être. Cette formation dure seulement un an. Il faut savoir que vous passerez plus de la moitié de votre formation en stage, la pratique étant essentielle dans ce type de métier. Pour pouvoir préparer le DEAP, il faut être âgé de minimum 17 ans et passer un concours comprenant une épreuve écrite et une épreuve orale.

Si vous souhaitez aller plus loin, il existe également le Diplôme d’État de Puériculture (DEP), pour devenir puéricultrice, et non auxiliaire. Au sein des maternités, le rôle principal de la puéricultrice est d’épauler la sage-femme et de veiller sur les nouveaux-nés en leur apportant des soins dès la naissance. En plus de cela, elle est amenée à accompagner et conseiller les familles pendant les premiers jours du bébé. Pour passer le concours d’entrée en école de puériculture et obtenir le Diplôme d’État de Puériculture, il faut disposer du Diplôme d’État d’Infirmier, qui s’effectue en trois ans au sein d’une école d’infirmière.

Enfin, en plus d’être aux petits soins, vous souhaitez également contribuer à l’instruction des enfants ? Pourquoi ne pas devenir assistant des professeurs des écoles en maternelle ? Grâce au concours ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles), c’est possible ! Agissant un peu comme un second professeur, l’ATSEM est essentiel au bon déroulement des cours en classe, mais aussi aux yeux des enfants, qui passent une grande partie de leurs journées à l’école. Si vous réussissez ce concours, vous serez amené à effectuer plusieurs missions comme soutenir les enfants dans leurs activités ou encore veiller à leur hygiène et à leur sécurité. Attention, il faut être titulaire du CAP AEPE ou être parent d’au moins 3 enfants pour pouvoir passer le concours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *