Bébé

Premiers pas : faire confiance à bébé

En tant que parent, il est tout à fait normal de guetter avec impatience les progrès psychomoteurs de
bébé. Cependant, votre enthousiasme à le voir évoluer se traduit parfois par de mauvais réflexes. En
effet, beaucoup de mères et de pères ont tendance à vouloir aider leur enfant à marcher. En le
plaçant dans des positions qu’il n’a pas encore acquises, ils pensent encourager son développement
en motricité. Pourtant, c’est exactement l’effet inverse qui se produit.

En effet, la marche n’est pas un mimétisme, mais une programmation neurologique. Ainsi, tout être
humain est génétiquement codifié pour un jour prendre appui sur ses pieds. Il n’est donc pas
nécessaire d’apprendre à marcher puisque ce comportement est inné. Plus encore, en intervenant
inutilement au cours des différentes phases de développement, et en tentant de brûler les étapes,
vous risquez de ralentir et d’altérer l’évolution motrice de votre bambin. En pensant bien faire,
l’adulte empêche l’enfant d’expérimenter pleinement son corps. Il fausse également sa perception
de la réalité en lui offrant un appui qu’il n’aura pas en avançant seul. Ainsi, il ne lui permet pas
d’appréhender en toute objectivité le danger ni de développer ses propres ressources face à lui.

Il est donc préférable d’offrir à votre enfant la possibilité d’explorer librement sous votre regard
confiant et bienveillant. De même, rappelez-vous que tomber est totalement normal. On estime à
près de 4000 le nombre de chutes nécessaires pour apprendre à marcher. Quand ces dernières ont
lieu à la hauteur de bébé, elles sont rarement graves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *