Enfants

Faire des tout-petits son métier

Que vous soyez déjà maman ou non, il est possible d’exercer un métier où vous serez au contact de jeunes enfants toute la journée. Que ce soit pour travailler dans une crèche ou dans un service de maternité, les métiers de la petite enfance sont toujours en quête d’expertes !

Il existe de nombreuses formations courtes ou des parcours d’études plus longs pour devenir auxiliaire de puériculture, agent de crèche, assistante maternelle, ATSEM, etc.

Les métiers de la petite enfance

Les métiers de la petite enfance sont assez variés : certains tournent autour de l’accompagnement éducatif des enfants, d’autres autour de l’éveil des nourrissons ou encore autour de l’animation. Vous pourrez accéder à ces métiers selon ce que vous préférez faire avec les enfants. Voici quelques métiers de la petite enfance :

  • Sage-femme. Elle accompagne la première étape de la vie du bébé : la naissance. En amont, la sage-femme accompagne également les parents, prend en charge l’accouchement et les premiers soins au nourrisson.
  • Agent de crèche. Cette personne est chargée d’organiser les activités de la crèche avec l’aide des puériculteurs. Elle veille sur les jeunes enfants qui y sont gardés et les accompagne dans leur quotidien.
  • Puéricultrice. C’est une personne qui a une bonne connaissance des enfants et des bébés, notamment en matière de soins, de pédagogie ou d’éveil. Très souvent entourée par des auxiliaires de puériculture, la puéricultrice peut être amenée à travailler en crèche, en service hospitalier, à domicile, etc. Elle a généralement le statut d’infirmière spécialisé en puériculture.
  • ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles). C’est une personne qui travaille dans les écoles maternelles et assiste les enseignants dans les activités extrascolaires : les jeux, l’hygiène, les activités ludiques, etc.
  • Assistante maternelle. Dans une Maison d’assistantes maternelles (MAM), à son domicile ou chez les parents, l’assistante maternelle est chargée de garder un ou plusieurs enfants, de les occuper et de les éveiller tout au long de la journée.

Les formations pour y accéder

Les formations pour accéder à ces métiers sont assez diverses. Pour devenir auxiliaire de puériculture par exemple, il faut suivre la formation de base dans le domaine : le CAP accompagnement éducatif petite enfance (anciennement CAP petite enfance). Il s’agit d’une formation de deux ans, accessible en formation initiale ou dans le cadre d’une reconversion notamment.

Certains métiers nécessitent le passage d’un concours. Pour devenir auxiliaire de puériculture par exemple. Il faut passer un concours d’entrée en IFAP (institut de formation des auxiliaires de puériculture) et suivre une formation d’environ 10 mois avant d’obtenir un Diplôme d’État (DE). Les puéricultrices sont des infirmières diplômées d’État (trois ans de formation après un concours) qui ont choisi de suivre une année supplémentaire pour se spécialiser en puériculture.

Le concours pour devenir ATSEM est un concours de la fonction publique qui peut se préparer grâce à des exercices en ligne et des annales. Pour devenir assistante maternelle, il faut suivre une formation, mais également décrocher un agrément (notamment pour le nombre d’enfants que vous pouvez garder).

Les sage-femmes suivent quant à elle une première année d’études de médecine avant de se spécialiser en maïeutique durant 4 années.

Quels que soient le métier et la formation que vous allez choisir de suivre, vous devez être passionnée par ce domaine. S’occuper de son propre enfant n’est pas la même chose que prendre soin de ceux des autres toute la journée. Il faut de la patience, de l’organisation et une certaine douceur.

Vous pourrez retrouver de nombreuses informations sur les métiers de la petite enfance sur le site petite-enfance.eu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *