Etre mère

Épanouissement maternel

Les commentaires sont souvent moteurs parfaits pour de nouveaux articles. Ainsi, l’autre jour, j’ai lu un commentaire sur un article, qui ma poussé dans mes retranchements.

Cette jeune maman, avec qui, j’ai eu l’honneur de partager quelques mails auparavant se questionne sur sa « normalité » à elle, sur son rôle de maman. Et d’ailleurs, je l’en remercie. Elles sont nombreuses, les mamans, ne trouvant rien d’épanouissant dans ce rôle que l’on veut d’elles : sourire, rire, douceur immuable avec nos enfants. Mais peu en parlent vraiment, par honte.

Alors comme ça, on devrait toutes « kiffer » notre rôle de maman 24h/24, 7j/7, peu importe nos mouvements d’humeur, nos soucis quotidiens, nos aléas hormonaux?

Comment se sent-on lorsque la prunelle de nos yeux nous sort par les trous de nez : chouinements intempestifs, bêtises inimaginable, réclamation dattention ininterrompu Avouons que par moment, le rôle de maman est plus quépuisant. El Hamdoulillah, nous avons conscience que cest une épreuve dont nous serons récompensées.

Il y a plus d’un an, notre sœur Emilie-Nourra, a publié un article très vrai, qui a suscité beaucoup de commentaires : J’EXISTE.

Elle rappelle justement que le rôle de maman n’est pas forcément tout le temps « supracool ». Qu’on a souvent l’impression d’être une cocotte-minute sous pression, que la soupape ne s’ouvre jamais, qu’on a envie d’exploser.

Jécris cet article pour faire tomber les barrières de la « mère parfaite » qui règne un peu partout.

On peut être maternante, allaitante, portante, à l’écoute de sa progéniture et péter un câble, en avoir marre, crier un bon coup Parfois, on a des paroles ou des gestes qui dérapent. Des pensées qui nous submergent. Des envies de revenir en arrière, au temps où nous n’avions pas encore d’enfants pas de telles responsabilités Pas de « pompeurs d’énergie ».

J’ai compris, très tard, que tant de dévouement, sans remise en question, pouvait déraper, très vite.

Apprendre à connaître ses propres limites, nous aide énormément. Et se souvenir toujours de lintention pour laquelle on a des enfants. Ce but dans notre vie

Ne jamais oublier qu’une maman épanouie, c’est une maman qui revoit ses priorités, continuellement. Qui se remet en question. Et qui fait confiance en son Seigneur (Il ne nous charge que de ce dont on est capable de supporter, El Hamdoulillah)

J’ai laissé mon cœur se submerger d’invocations lors de mes prières, afin de retrouver cet épanouissement que javais perdu.

 

Que Dieu vous guide toutes, et vous aide dans léducation de vos enfants. Que Dieu vous aide à trouver le bon chemin pour vous. Que Dieu guide votre progéniture.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *